ban

Livres édités par la Société historique de Belle-Île-en-Mer

accueil publications page précédente

Les phares de Belle-Île-en-Mer
prix de vente :  12 €
Frais d'envoi : ... €





phares
de Patrick Jonveaux année de parution : 2021
Nombre de pages : 140
Format : 15 X 21 cm
     Parmi les bâtiments les plus anciens et les plus visités de Belle-Île, le Grand phare remporte la palme des vainqueurs. Vingt-cinq mille visiteurs escaladent l’escalier de la tour en 2019 !
    Or, le phare de Goulphar est le grand inconnu, réceptacle de tous les mythes ! On en voit l’extérieur mais son fonctionnement intime demeure mystérieux.
      Bien que réceptionné en décembre 1836 et une tour demeurée quasiment à l’identique, le phare reçut au cours des temps les instruments d’aide à la navigation les plus modernes : électrifié; en 1890, quand Palais commence à s’éclairer en 1923 et toute l’île au cours des années 1950 ; expérimentation de la radio en 1902 ; installation d’un radiophare en 1930 ; installation du TOpographique RAnge Navigation (système TORAN), système de radiolocalisation hyperbolique en 1973 ; depuis 1998, il supervise l’ensemble des six stations françaises qui corrigent les signaux du Global Positioning System (Système mondial de positionnement ou « Géo-positionnement par satellite). Désormais la veille ne s’effectue plus dans la lanterne mais au pied de la tour, devant de multiples écrans. Le métier y perd son nom traditionnel et devient celui de technicien supérieur au développement durable.
   Pour compléter la signalisation de la zone, les Ponts et Chaussées construisent aux Poulains, en 1869, et à Kerdonis, en 1879, deux autres phares plus petits.
   Avec la collaboration d’Yves Guého, technicien supérieur au développement durable à Goulphar, avec plus de cent documents, la plupart inédits, nous suivons la construction du phare, l’évolution technique et les hommes qui l’ont accompagnée.

bon de commande